Les contes d'Alérion

Les brèves (contes?) d'Alérion sur le Web

dimanche 11 janvier 2009

Utopie

mondemeilleur
Bien sûr, rien n'est jamais comme nous voudrions, je ne suis pas graphiste, je ne suis pas informaticien, je n'ai jamais fait de jeu... voué à l'échec? mais j'ai une idée - je vais apprendre :)
évidemment il faut un but, voire des buts, sinon ce sera maussade. Je joue à des jeux gratuits (4) dont un seul est destiné à combattre. Mais, ce qui ne retire en rien à la qualité des jeux, le but s'estompe vite à la réalité quotidienne: -"les tâches ménagères", j'entends par là: acheter à manger, manger ou donner à manger, ensemencer ou cultiver, vendre- acheter, et recommencer. Il ne reste pratiquement que ces activités. Le but étant de faire de l'argent pour évoluer, gagner du grade, du respect, des niveaux ou je ne sais quoi de motivant.
Mais en fait c'est notre quotidien journalier dans la vie réelle. Je ne veux pas reproduire un stéréotype de vie de labeur. La mienne réellement me suffit, j'ai besoin d'évasion.
Un jeu qui prône l'évasion certes, mais sans oublier les réalités de la vie: naître, manger, évoluer, vivre, donner naissance et mourir.
J'imagine que chacun doit dépendre d'autrui. Ainsi, à la différence des animaux, nous pouvons réfléchir, nous adapter et construire des choses pour continuer d'évoluer, dans le respect de ce qui nous entoure; entendez-vous les cris déchirants de l'arbre qu'on abat ou des forêts qui brûlent? Et bien je rêve d'un nouveau sens, celui de la communication avec la nature, on ne peut abattre un arbre, une fleur, la nature quoi, pour un simple profit, nous faisons partit d'un monde, et comme il ne me viendrait pas à l'esprit de me découper en morceau pour je ne sais quelle raison, il ne me sera pas possible de découper le monde dans lequel je vis, j'en ressentirai la douleur. Voilà, je sais, je suis utopiste, mais, allons voir si nous pouvons construire un monde meilleurs...

- Brèves - Commentaires [0] - Permalien [#]

Moi, je rêve d'un jeu où il n'y a pas de combat incessant,

siranddameoù tu peux évoluer dans ton sens et non dans celui du jeu. Un jeu où tu puisses vieillir, un jeu où tu peux fonder une famille où tu suis les enfants, où tu grandis et où tu meures, un jeu dans lequel tu peux développer un métier, voyager, découvrir d'autres lieus. Un jeu qui te plonge dans une époque sans guerre mais de découvertes, découvertes d'autres peuples, d'autres moeurs. Un jeu qui laisse ton esprit libre de réaliser ce qu'il te plait. Un peu la vie, quoi, mais sans guerre, sans haine, sans course absolue au pouvoir. ALors ce monde, je le créai. je le construis, peu à peu. Un monde imaginaire, dans lequel évoluent des personnes, tout comme nous, mais pas comme nous. En clan, en groupe ou seul, il n'y a pas de course au pouvoir, il y a juste la vie. C'est vrai, dans n'importe quel jeu il n'est pas possible de s'unir, de concevoir des enfants, d'évoluer dans le temps, de voir grandir ses enfants, de mourrir mais de continuer la vie avec un enfant - devenu grand :) Dans ce monde les êtres volent, ne font pas les enfants comme nous, vous verrez, plus tard, imaginez juste un monde de style "elfique" pour l'imaginaire. des personnes nomades pour la plupart et quelques sédentaires, quand même, qui cultivent champs et élèvent quelques animaux.

- Brèves - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 1 novembre 2008

Evènement:

Dans ma petite tête j'ai trouvé une idée ^^
tete roblog
et cette idée bien sûr c'est mon petit ami : ROBLOG

Voici sa structure:
structure roblog

- Brèves - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 9 juillet 2008

Vingt ans déjà !

Vingt ans déjà !

Vingt ans  déjà ; mon enfant, mon ange !

Vingt ans! et pourtant pour moi c'était hier,

Je me souviens de ce rendez-vous avec cet inconnu

Qui de son seul sourire a fait chavirer mon cœur

Ce jour si beau où tu m'es apparu

Dés cet instant toute ma vie a  basculé ,

Je me souviens de la longue attente ,où, dans mon être je te gardais tel un écrin

Pour le plus merveilleux de tous les joyaux.

J'étais si impatiente et émerveillée j'avais le plus beau des bébés en moi,

Ton visage si souvent imaginé était celui d'un ange .

Puis vint le moment crucial de notre rencontre

Le 20 janvier 1985 ,  il y a vingt ans!

Jamais je ne l'oublierais ce fut le plus beau jour de toute ma vie!

Tu étais mon cadeau du ciel , le soleil de ma vie, l'astre de mes nuits et ma raison de chaque instant .

Puis je t'ai regardé grandir un peu plus chaque jour,

J'étais si fière d'être ta maman.

Tu es devenu ce beau jeune homme doucement , mais dans mon cœur

Tu es resté mon tout petit, mon ange,  mon enfant .

Ta vie va te mener loin de moi , c'est normal et je suis fière de te voir t'épanouir et devenir l' homme que tu as choisi d'être!

Saches que, pour moi, tu es et tu restera, l'être le plus important et que je serais toujours très fière de tes décisions si elles te rendent heureux!

Et en ce jour si important pour toi car vingt ans est une étape merveilleuse dans la vie d'un être je veux te redire que je t'aime et que je suis ta groupie pour la vie .

Vas mon fils , vas , fais ta vie , mais surtout sois très heureux et je serai très heureuse - grâce à toi !

Je t'aime mon trésor, mon ange , mon enfant

Ta Maman

- Commentaires [0] - Permalien [#]

Cadeau du ciel

Cadeau du ciel

Sur le bord de mon cœur,

Comme sur le bout de mes doigts !

Je peux  compter sur un grand bonheur

Celui d’être avec toi

Pour toi j’inventerai des mots

Et ils seront les plus doux

J’inventerai des mélodies

Pour qu’elles soient des plus jolies !

Tu es le cadeau du ciel

Ma douce merveille

Mon prince mon ami

Tu es mon cadeau du ciel

Mon ange mon soleil

Tu es mon amant la nuit

Le jour tu restes mon ami

Tu es mon cadeau du ciel

Celui qui embellie ma vie

A toi mon amour et pour toujours

                                                         Aurelanne

- Commentaires [0] - Permalien [#]